Archives pour déc 2015

 

Les ailes de Koshi Inaba et le voyage de Tak Matsumoto

31 déc 2015 in News

Nous revoilà pour conclure cette année durant laquelle nous aurons peu écrit.

Il est très clair que nous sommes moins actifs qu’il y a quelques années mais nous demeurons fidèles au plus grand groupe du Japon. Toujours est-il que nous vous invitons à passer nous voir de temps en temps !

Le premier rendez-vous de l’année aura lieu le 13 janvier, avec Koshi Inaba qui sortira son tout nouveau single physique, Hane.

Après une série de singles numériques, Inaba revient avec un single généreux, offrant pas moins de 4 titres :

Hane
Symphony #9
BLEED
Suiro

Que pouvons-nous en attendre ? Disons que jusqu’en 2010 nous attendions le prochain album de Koshi Inaba avec ferveur. Débutée sur le tard en 1997, sa carrière solo, alors minimaliste, ressemblait à un quasi sans-faute en trois albums. Cependant, Hadou sorti en 2010 ne fut pas tout à fait à la hauteur de nos attentes, et ce malgré de très bons titres. L’album suivant, Singing Bird, sorti en 2014, ne fit que confirmer cette légère déception. Malgré des titres exceptionnels comme Jimmy no asa ou Nensho, Singing Bird n’était pas en mesure de rivaliser avec un Magma sorti en 1997.

Or, Inaba enchaîne déjà sur un nouveau single, une nouvelle tournée et très probablement un prochain album en 2016. Notre crainte est donc la suivante, à savoir que Koshi Inaba, aussi génial soit-il, entre dans une dynamique de plus en plus commerciale. Tandis que B’z diminue le rythme de ses activités, cela nous gêne d’imaginer Inaba solo prendre la relève du duo.

Car trois titres sur quatre ici présents ont un lien commercial :

Hane : prochain générique de Détective Conan
BLEED : thème principal du jeu vidéo Ryu ga gotoku kiwami
Suiro : générique de la série Godan

A l’inverse, Matsumoto, depuis 2010 et son Grammy Awards gagné pour le sublime Take Your Pick avec Larry Carlton, semble avoir gagné en indépendance. Certes, B’z n’existerait pas sans lui, B’z ne serait pas aussi populaire s’il n’avait pas su choisir le bon chanteur et s’il n’avait pas eu toutes ses mélodies inoubliables. Mais depuis 1988, Matsumoto vit une double vie, avec une carrière solo instrumentale (à l’exception de deux périodes).

Ainsi, depuis 2010, nous attendons en réalité plus du guitariste que du chanteur !

Et Matsumoto a bel et bien annoncé une nouvelle tournée et un nouvel album. La première s’intitulera The Voyage.

Si ce n’est pas encore la suite de sa collaboration avec Carlton, tant attendue, ce nouvel opus ne peut que nous réjouir après Strings Of My Soul en 2012 et New Horizon en 2014. Ces albums instrumentaux étant dénués d’ambitions commerciales, on prend vraiment plaisir à écouter une musique relâchée, détendue. Même si l’on soupçonne Strings Of My Soul, sorte de compilation, d’avoir été créé à l’époque dans le but de remporter un nouveau Grammy…

A l’aube de cette nouvelle année, rien n’a encore filtré concernant Matsumoto, mais plusieurs extraits des chansons d’Inaba ont été données à entendre. Et malgré la démarche commerciale de l’ensemble, nous sommes plutôt rassurés quant à la qualité générale ! Notamment sur la ballade Suiro. L’inspiration serait-elle revenue ? Espérons-le !

Dommage que Hane ne soit pas visible en entier, alors que c’est le cas pour tous les clips précédents d’Inaba.

En tout cas, après un premier visionnage superficiel où l’on pense regarder un sympathique dessin animé en forme de jeu vidéo, on se rend compte que Hane pourrait faire le lien avec Nensho :

Une femme seule, dans un environnement hostile, allant tout droit et que rien ne fait fléchir ni changer d’avis.

Le début du clip (du moins de l’extrait) nous montre la jeune femme dans un décor déshumanisé, désertique et rempli de ce qui pourrait être des centrales nucléaires…

Au-delà de la progression du personnage qui va connaître des transformations de couleur, le plus intéressant se trouve à la moitié de la vidéo, lorsque l’héroïne refuse la main tendue par un beau jeune homme de manga, lequel semble ensuite monter à bord d’un camion.

Ce personnage peut-il représenter le compromis ? Un compromis qu’elle refuserait ?

Hane signifie l’aile, mais certains d’entre nous connaissent bien l’autre nom japonais, à savoir tsubasa. (Salut Captain !)

Si tsubasa représente l’aile sur le dos d’un oiseau ou d’un ange, hane représente plutôt l’aile tombée par terre. C’est exactement ce que montre la fin de l’extrait, lorsque l’héroïne s’empare d’une aile échappée de l’oiseau blanc qu’elle poursuit.

Un oiseau blanc ? Cela rappelle l’album Peace Of Mind de 2002, quand Inaba tenait dans sa main une colombe… de la paix ?

Le Japon d’aujourd’hui souffrant d’une catastrophe nucléaire non assumée et d’un retour sur la scène militaire, violant sa constitution pacifique, on peut donc interpréter comme on veut ce nouveau clip, mais la jeune femme tentant d’échapper à la catastrophe et en même temps de rattraper la paix qui s’envole, cela demeure une interprétation possible.

Et n’oubliez d’aller chez Tobias d’Off The Lock pour toutes les infos en temps réel concernant B’z ! Visitez le B’z Wiki, c’est du gros travail.