Archives pour jan 2015

 

Le ballon rouge de B’z

27 jan 2015 in Nouvelles

Ce moment que nous attendions depuis trois ans arrive enfin : la sortie du 19ème album de B’z !
Il aura fallu trois ans et demi d’attente, mais c’est parfait. Après de nombreuses années prolifiques, il était temps que le groupe prenne du recul. On se rappelle le magnifique ACTION de 2007 puis le très fort MAGIC de 2009, avant le moyen C’mon de 2011. Voici donc en 2015 EPIC DAY à la pochette somptueuse.

On ne peut oublier le choc visuel de la pochette de C’mon qui ressemblait au premier coup d’oeil à une vulgaire publicité pour la marque Pepsi. Au second coup d’oeil, on avait découvert le génie de cette pochette à laquelle on avait consacré un article à l’époque.

Aujourd’hui, B’z revient en grande forme. EPIC DAY, c’est un peu le « Abbey Road » du duo japonais, sans les Beatles, sans personne d’ailleurs, ni Matsumoto ni Inaba. C’est un Tokyo vide en noir et blanc quand Londres était en couleurs.

EPIC DAY, c’est aussi un étonnant ballon rouge qui n’est pas sans rappeler le film « Le ballon rouge » d’Albert Lamorisse de 1956.

Il s’agit d’un magnifique moyen métrage devenu un classique dans lequel un petit garçon est suivi par un ballon de baudruche dans le Paris de l’époque.

Le film a même connu un remake (inutile ?) en 2007, titré « Le voyage du ballon rouge » :

Voilà donc deux références visuelles de renom ! Aurons-nous droit à un clip présentant un petit garçon se promenant dans les rues du Tokyo actuel ?

Venons-en à la liste des chansons. Dix titres. Il faut remonter à 1992 et au 6ème album RUN pour retrouver le dernier album de B’z comportement « seulement » 10 titres (sauf si l’on compte aussi The 7th Blues de 1994, sorte de double album avec donc un total de 20 chansons). Et là encore, c’est tant mieux ! C’mon finissait par une version superflue d’ultra soul (quoique formidable) et s’encombrait d’une ballade lourdingue comme Meïmeï. Espérons donc que les 10 titres d’EPIC DAY sonnent tous juste.

1- Las Vegas
2- Uchôten
3- Exit To The Sun
4- NO EXCUSE
5- Amarinimo
6- EPIC DAY
7- Classmate
8- Black Coffee
9- Kimi wo Kini shinaï Hi nado
10- Man Of The Match

On constate que l’hybridité nippo-américaine est toujours autant de mise, avec un démarrage à Las Vegas et des titres japonais. Le titre NO EXCUSE nous plaît beaucoup et on l’attend au tournant. Quant à Man Of The Match, ce titre n’est pas sans rappeler MVP (face B du single SPLASH en 2006).

On aura donc le choix entre 4 offres différentes, toutes plus chères les unes que les autres, dont une remarquable version vinyle. Ah ! Le vinyle ! Cet objet qui revient en force quand le CD disparaît ! Remarquable histoire !
La version accompagnée du DVD tiré de la tournée de 2012 Into Free -EXTRA- (qui faisait suite à la tournée nord-américaine) est alléchante, mais s’avère être la plus honnéreuse.

Vivement le 4 mars ! Et on guettera aussi le 11 mars, début de la tournée EPIC NIGHT, et surtout quatrième anniversaire de la catastrophe de 2011.

Sans titre.

14 jan 2015 in Nouvelles, réflexion

Lecteur de Charlie Hebdo, les événements de mercredi 7 janvier sont une blessure pour moi. Peut-être aurait-il fallu que je le dise 5 minutes après la tuerie pour apparaître comme crédible. Pour autant, c’est bien vrai, j’apprécie ce journal satirique depuis fort longtemps et même plus, puisque j’ai hérité de piles de ses ancêtres Mensuel Charlie et Hara-Kiri datant des années 70 et dont l’humour semblait encore plus irrévérencieux qu’aujourd’hui. Et puis, des dessinateurs comme Cabu et Wolinski, qui appartiennent depuis si longtemps au monde de la bande dessinée, deux hommes de 75 et 80 ans, quel choc d’apprendre qu’ils se font tuer à bout portant alors qu’ils sont attablés, en train peut-être d’esquisser les croquis de leurs prochains dessins et peut-être simplement en train de se raconter des âneries, histoire de se marrer.

Ce mercredi 14 janvier sort le nouveau numéro de Charlie Hebdo. Ah oui, c’est aussi le jour de sortie d’Uchôten de B’z, mais cela me paraît bien secondaire. J’y reviendrai, c’est certain. Et puis, de toute façon, il faudrait être au Japon pour vraiment apprécier la sortie du 51ème single de B’z. Aujourd’hui, je suis en France, et je vais apprécier ce moment historique de la parution de ce nouveau numéro de ce journal satirique à la fois si croustillant, drôle et parfois vulgaire, parfois génial, parfois idiot, mais tellement libre. Libre et donc garant de notre démocratie, garant que les hommes au pouvoir n’ont pas le dernier mot.

Alors que depuis des années je m’interroge sur la liberté des artistes japonais confinés dans un système publicitaire et médiatique empêchant toute liberté d’expression, empêchant ces mêmes artistes de parler de sujets comme Fukushima (on pense à l’acteur Tarô Yamamoto qui depuis qu’il a pris position contre le nucléaire a perdu tous ses contrats et n’a plus tourné dans un aucun film), je vais apprécier une fois de plus la lecture d’un des rares journaux au monde à ne proposer aucune publicité, dans un monde précisément où la plupart des magazines ne sont plus que des étendards publicitaires.

Je vais apprécier un journal qui va continuer de se moquer des puissants, quels qu’ils soient. Qu’ils soient des puissants politiques, économiques ou religieux, ce journal va les passer à la moulinette en réaffirmant qu’on défend l’Humanité quand est capable de rire de toute forme de pouvoir, et notamment en se moquant de ceux qui veulent imposer par la force et la violence leur vision du monde. Car dès lors qu’une forme de pouvoir interdit de rire, c’est bien le fascisme qui s’installe.

Pour une année épique avec B’z

02 jan 2015 in Nouvelles

Exit To The Sun, NO EXCUSE et Uchôten, ce sont les trois titres alléchants que B’z nous aura laissé entrevoir depuis novembre, le troisième faisant office de 51ème single qui sortira ce 14 janvier accompagné de l’excellente Endless Summer.

Un 51ème single de haut niveau donc ! On se rappelle le 50ème, à savoir GO FOR IT, BABY -kioku no sanmyaku-, qui nous avait beaucoup plus à l’époque, mais Uchôten (Extase) est d’un niveau supérieur, du très bon B’z ! La chanson a déjà été diffusé sur plusieurs radios et le groupe l’a joué le soir du 26 décembre lors de l’émission Music Station Super Live présentée par l’immortel Tamori.

Dans la nuit du 31 décembre au 1er janvier, c’est sur CDTV que l’on pouvait passer à la nouvelle année en compagnie de B’z. La version d’Uchôten jouée cette nuit-là nous a d’ailleurs paru meilleure que celle de Music Station (en fait, les passages à Music Station semblent toujours un peu moins bons). Cela vient sûrement du fait que Music Station est une grosse émission où s’enchaînent à toute allure de nombreux groupes forts différents. La qualité technique s’en ressent. CDTV propose une cadre plus intimiste, avec un public plus proche et très présent, et une meilleure qualité technique.

Pour retrouver ce passage sur CDTV, je vous renvoie chez notre cher confrère d’Off The Lock, la source numéro 1 pour ce qui touche à B’z :

https://www.offthelock.com/2015/01/01/now-subtitled-%e3%80%8cuchouten%e3%80%8d-performance-on-cdtv/

De leur côté, Matsumoto, Inaba et leurs copains Gaalaas et Sparks devraient se produire à nouveau ce soir dans l’émission de Fuji TV, Shinnen dakara Kantetsude Ongaku Night.

(Lire la suite…)