Quand B’z passe enfin à la télévision française…

Lundi, 22 sept 2014 @ 20:47 | Nouvelles

Alors que nous sommes tous dans l’attente extatique de nouvelles concernant B’z, - un 51ème single verra-t-il le jour ? le 18ème album est-il en préparation ? – c’est par un hasard complet que j’appris l’existence d’une nouvelle émission sur la chaîne France 5 répondant au nom de « Culte ! ».

Je remercie donc Masayo T.  qui m’a informé via Twitter de la potentielle apparition de B’z dans ce documentaire, car en effet, en allant sur le site de l’émission, on tombait sur une photo prise en 2013 lors du concert de Yokohama durant la tournée Endless Summer !

Le sujet de cette première émission était « Les dieux des stades », ces stars et groupes si populaires qu’ils remplissent des stades entiers. Effectivement, B’z avait sa place dans ce sujet ! Mais jusqu’à aujourd’hui personne n’avait encore jamais évoqué B’z à la télévision française ? Les chaînes comme Nolife nous ont habitué à voir des artistes japonais méconnus ou mineurs. Les émissions culturelles bien ancrées comme Tracks sur Arte aiment nous présenter parfois des artistes japonais underground. Mais nulle trace de B’z, groupe ni mineur ni underground, comme si B’z, ultra populaire sur l’archipel depuis 25 ans, était condamné à demeurer en-dehors des circuits nipponophiles occidentaux.

Il fallait bien que les choses changent un jour. Ce fut le cas ce jeudi 18 septembre ! Et on peut l’avouer, après un long (mais intéressant) historique nous rappelant l’évolution des concerts des années 60 aux 2010, de « Salut les copains » à Johnny Hallyday au Stade de France, de Woodstock aux tournées mondiales des Rolling Stones en passant par Michael Jackson, l’apparition de B’z en tant que représentant du continent asiatique fut un vibrant moment d’émotion.

Nous vous laissons le (re)découvrir ci-dessous :

http://www.france5.fr/emission/culte/diffusion-du-03-10-2014-23h55

En espérant qu’un jour France 5 se penche plus longuement sur « le plus grand groupe de rock japonais » en lui consacrant une émission spéciale.  B’z en vaut la peine !

 

 

6 commentaires à “Quand B’z passe enfin à la télévision française…”

  1. Lebon14 dit:

    Pourquoi je ne suis pas capable de regarder l’émission…. JE DÉTESTE LES COPYRIGHTS. À MORT LES COPYRIGHTS!

    En passant ton lien redirige vers le login administrateur si on clique dessus.

  2. Odon Vallon dit:

    ça me chagrine cette affaire, d’autant que tu vis au Canada francophone ! Ce serait normal de pouvoir regarder les chaînes françaises !

    Mais tu dois avoir accès à TV5 Monde, cette chaîne diffuse entre autres des programmes français du sevice public. On ne sait jamais, cette émission passera peut-être sur cette chaîne.

    http://tv5.ca/

  3. Odon Vallon dit:

    Tu peux encore essayer cet autre lien :

    http://pluzz.francetv.fr/videos/culte.html#

  4. Thomas dit:

    Coucou ! :)

    Le clin d’oeil est bien sympatique, c’est vrai que pour le « groupe le plus vendeur de l’histoire du japon », très peu de nipponophiles connaissent ou évoquent ce groupe.

    Malgré tout, il me tarde (vraiment) d’un nouveau single de leur part :)

    Bonne soirée !

    Thomas (Snake)

  5. kindaichi dit:

    C’était super sympa de voir l’extrait d’Ai no Bakudan ^^

    Mais je te trouve un poil dur avec Nolife.
    Ils diffusent quand même beaucoup d’artistes (majors ou indé, et d’horizons musicaux divers et variés). Alors, c’est vrai, il manque du B’z (à mon grand regret), mais le groupe est super connu, je pense qu’ils font de leur mieux pour essayer d’obtenir les droits de diffusion (et quand on connait les réticences des labels japonais vis-à-vis de l’international, ça explique l’absence de certains artistes).

  6. Odon dit:

    Salut kindaichi !

    Au contraire, j’ai une vraie sympathie pour Nolife. C’est vrai qu’ils diffusent certains groupes importants, notamment des girls-bands. Cependant, le résultat demeure toujours étrange par rapport à la réalité japonaise, puisque sur Nolife se côtoient quelques groupes très célèbres avec de parfaits inconnus, tous mis au même niveau.

    Du coup, les télespectateurs qui ne connaissent pas forcément cette réalité japonaise pensent qu’une Kokia est aussi célèbre qu’AKB 48 ! Alors que très peu de Japonais connaissent Kokia et qu’AKB est un rouleau-compresseur auquel aucun Japonais n’échappe.

    D’un autre côté, cette réalité déformée n’est pas inintéressante et permet justement à des artistes méconnus chez eux d’être appréciés sans à-priori ou sans complexe d’infériorité.

    Je pense aussi que si Nolife le pouvait, elle diffuserait du B’z. Et tu as raison, les premiers fautifs sont bien les labels Japonais eux-mêmes, fermés sur le monde, qui n’ont pas pris le train de la globalisation et n’ont rien compris à l’intérêt de se montrer ailleurs qu’au Japon.
    Quand on connaît l’enthousiasme que génère la culture pop japonaise dans le monde, on comprend à quel point les grands groupes comme B’z ont raté la marche !

    Pour ma part, j’avais proposé à Nolife de tenter de diffuser le concert de Tak Matsumoto et Larry Carlton, mais cela n’a pas dû aboutir.

Laisser une réponse.

XHTML: Vous pouvez utiliser ces tags: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>