Archives pour déc 2013

 

B’z est indestructible et l’espoir fait vivre

27 déc 2013 in Nouvelles

Cette deuxième bande-annonce du prochain DVD/Blu-ray est tellement réussie, est tellement à la hauteur du groupe lui-même, qu’il nous fallait la diffuser absolument. 22 extraits en 2 minutes 19 secondes. Un bonheur pur.

Surtout, cette liste de 22 titres ne comporte aucun faux-pas, entre les chansons incontournables telles que Pleasure (dans sa version 2013 évidemment) ou Taïyo no Komachi Angel, les nouveautés de l’année telles que Kakushin (même si l’on pouvait avoir une préférence pour Utopia…), des inédites prometteuses telles que Endless Summer et Rain et des plus anciennes telles que Sayonara nanka wa iwasenaï et d’autres carrément rares comme Aïkawarazu bokura (de l’album IN THE LIFE de 1991 !)

Il faut aussi se figurer que ces deux types ont 52 et 49 ans. Quelle démonstration de force ! Le groupe est moins prolifique depuis 2011 mais il semble indestructible sur scène.

On pourrait toujours gloser des heures durant sur telle ou telle chanson meilleure que telle ou telle autre qui aurait pu rendre ce concert définitivement parfait, ainsi on peut remettre en question ultra soul, chanson fantastique mais trop souvent jouée ces dernières années, Aï no Bakudan, un peu lourdingue en version studio mais justement géniale en concert, Ichibu to Zenbu un peu criarde mais encore bien adaptée à la scène etc…

Surtout, on appréciera la présence indispensable de C’mon, LE titre incontournable de B’z de 2011, même s’il n’avait pas été un single à l’époque, même si notre avis n’est pas partagé par tous nos amis. Car il faut resituer C’mon. C’est un titre écrit après la catastrophe du 11 mars. C’est un titre qui a donné son nom au dernier album en date du groupe. C’est un titre pop à la fois tranquille et puissant, une exhortation à la solidarité dans la difficulté.

D’ailleurs, son clip est réapparu sur Youtube après plusieurs d’interruption (pour d’obscures raisons que seul le management du groupe doit comprendre) :

Pour ma part, ma grande crainte était de voir B’z abandonner cette chanson, la délaissant dans les annales et dans les vestiges de l’année 2011. Car la chanson n’avait pas été rejouée par la suite lors de la tournée américaine de 2012. Mais il n’en a pas été ainsi, B’z a décidé de continuer à jouer cette chanson importante car liée à l’histoire contemporaine du Japon. Le lien n’est pas rompu, la mémoire est conservée.

D’autant que des jours plutôt sombres semblent s’approcher de l’archipel. En effet, après avoir fait voter une loi sur les secrests d’Etat, et ce sans définir ce qui relève du secret d’Etat, le premier ministre Shinzo Abe compte bien faire passer une loi exigeant de la part des citoyens et des enseignants de faire preuve de patriotisme. Les livres scolaires ne parlaient jusqu’ici pas ou peu de la responsabilité du Japon durant la Seconde guerre mondiale, eh bien ils en parleront encore moins, faisant passer le Japon pour une victime exclusive de ce conflit.

Encore hier, Abe s’est rendu au sanctuaire Yasukuni, lieu controversé puisque s’y trouvent les « tombes » de criminels de guerre, provoquant une fois de plus la colère de la Chine et de la Corée. Et pendant ce temps, le gouverneur d’Okinawa a décidé unilatéralement d’autoriser les Etats-Unis à ouvrir une nouvelle base militaire. Alors que les habitants d’Okininawa ne veulent plus qu’une chose : le départ des soldats américains implantés là depuis 1945 !

A ce sujet, Abe a déclaré que les habitants d’Okinawa portaient depuis longtemps un lourd fardeau. Mais au lieu de dire : « Il faut que cela cesse. » Il a ajouté que le reste du pays devait partager ce fardeau. Que doit-on comprendre ? Que le Japon doit accepter d’autres bases militaires américaines sur son sol ? Que le Japon doit accepter à terme d’avoir une armée régulière qui pourra faire la guerre, et donc pour cela de changer la constitution pacifique ?

Moins grave, mais tout aussi dérangeant, il y a dix jours de cela, lors de la réunion des Etats de l’ASEAN, Abe a lancé aux autres chefs de gouvernements asiatiques : « Voici la culture japonaise ! » Et AKB 48 de débarquer sur scène ! On voit déjà la dictature made in Abe : Bouffez du kawaii et fermez-la.

http://www.japantrends.com/akb48-asean-tokyo-summit/

Je ne cache pas que cela ne me déplaraît pas de voir B’z prendre position sur tous ces sujets. Mais je ne voile pas non plus la face, il n’y a aucune chance que Matsumoto ou Inaba s’expriment publiquement là-dessus. Ils regretteront d’ailleurs peut-être un jour. Enfin, si tout de même dans leur prochain album ils pouvaient donner des signes concernant la situation de leur pays, j’en serais heureux.

Evidemment, on n’entendra jamais Inaba crier : « Abe espèce de dangereux va-t-en guerre ! » Ou encore : « Hier j’ai écrasé une 48ème fille en voiture, c’est pas grave, elle ne savait pas chanter ! » Mais s’il faisait une petite allusion, j’aurais au moins le plaisir d’en parler sur B’z no Bise ! L’espoir fait vivre n’est-ce pas ?

 

 

B’z change Noël de date quand le Japon change ses lois

05 déc 2013 in Nouvelles, réflexion

 

« B’z revient ! » Cette phrase que nous répétons depuis des années, quasiment autant qu’Arnold Schwarzenegger quand il parle de lui-même, nous pouvons donc la crier haut et fort puisque le plus grand groupe du Japon s’apprête à sortir un DVD/Blu-ray énormissime le 29 janvier 2014.

Le groupe va donc proposer l’enregistrement de son concert PLEASURE anniversaire du 21 septembre 2013 au Nissan Stadium. Mais pas seulement ! La version complète proposera un deuxième concert enregistré en juillet lors de la tournée Hall Tour.

Si le concert du 21 septembre promet un spectacle gigantesque, le concert de juillet, plus « intimiste », promet une liste de chanson bien plus originale et intéressante !

En plus de ça, l’édition complète offrira un documentaire sur les coulisses de cette même tournée, pour un total de 348 minutes de vidéo.

Profitez de cette bande-annonce parfaitement réalisée pour déjà commencer à rêver :

B’z LIVE-GYM Pleasure 2013 ENDLESS SUMMER -XXV BEST-

  

EDITION REGULIERE & COMPLETE

OPENING: OVERTURE

01. Endless Summer
02. ZERO
03. Pleasure 2013 ~Jinsei no Kairaku~
04. LADY NAVIGATION
05. Taiyou no Komachi Angel
06. Negai
07. Sayonara Nanka wa Iwasenai
08. GOLD
09. C’mon
10. Rain
11. Kakushin
12. Aikawarazu na Bokura
13. Ai no Bakudan
14. Ichibu to Zenbu
15. LOVE PHANTOM
16. Q&A
17. NATIVE DANCE
18. Samayoeru Aoi Dangan
19. girigiri chop
20. RUN
21. juice
22. ultra soul

Concert supplémentaire de la tournée Hall Tour pour l’édition complète :

01. Q&A
02. F・E・A・R
03. LADY NAVIGATION
04. STAY GREEN ~Mijuku na Tabi wa Tomaranai~
05. Yumemi ga Oka
06. Utopia
07. Koi-Gokoro (KOI-GOKORO)
08. Happiness
09. Survive
10. GOLD
11. Rain
12. The Wild Wind
13. Dead End
14. Perfect Life
15. NATIVE DANCE
16. OH! GIRL
17. girigiri chop
18. Ichibu to Zenbu
19. ALONE
20. BAD COMMUNICATION

Quelle joie de pouvoir découvrir un titre récent comme Uotpia (qui disparaît dans le concert du 21 septembre) ainsi que de retrouver des titres culte et rares comme STAY GREEN ou encore Happiness, sans parler de The Wild Wind !! Concernant les chansons, ces deux concerts sont de parfaits sans-fautes. Aucune trace du la complètement ratée HEAT ou encore de OCEAN, usée jusqu’à la corde ces dernières années.

A commander sans modération !

QUELQUES QUESTIONS ET REFLEXIONS…

On peut se demander ce que B’z nous réserve pour 2014, car on doit maintenant rappeler que le dernier album du groupe, C’mon, remonte à juillet 2011, soit deux ans et demi, c’est-à-dire un record d’attente dans l’histoire du groupe. Certes le groupe s’est consacré à sa tournée nord-américaine en 2012 puis à son 25ème anniversaire en 2013. Mais ce nouveau DVD/Blu-ray, même s’il est alléchant, donne le sentiment que le groupe se repose quelque peu sur ses acquis. On n’ira pas jusqu’à penser que Matsumoto et Inaba sont à court d’idées, mais on a l’impression qu’ils hésitent sur la manière de sortir leurs prochains disques dans un monde qui n’achète justement plus de disques.

Rappelons-nous qu’en 2008, à l’occasion des 20 ans du groupe, ils avaient sorti un single, BURN -Fumetsu no Face. Cela n’a pas été le cas cette année, le groupe préférant associer ses inédites directement aux deux super compilations B’z THE BEST XXV. Pas de single donc en 2013. Plus de single du tout ?

Quant à un prochain album, espérons que B’z aura pris le temps de puiser dans sa riche inspiration pour nous concocter un joyau comme ce groupe magique est capable d’en produire.

En tout cas, l’actualité musicale et commerciale du Japon semble échapper entièrement à l’actualité tout court, et à la politique en particulier. Même si on n’en parle presque pas en Occident, le premier ministre Shinzo Abe est sur le point de faire passer une loi extrêmement critiquée par les intellectuels japonais, à savoir une loi d’extension du secret-défense, et ce sans définition de ce qui relève du secret-défense !

On peut désormais être certain que les catastrophes de type Fukushima seront encore plus opaques et incompréhensibles qu’auparavant. Et il existe un risque réel qu’il soit de plus en plus difficile d’exprimer librement sa critique contre le pouvoir.

Dans tout ce marasme, devant un Shinzo Abe dont l’ambition est de changer de constitution et de « normaliser le Japon », à savoir d’en faire une puissance autorisée à se défendre et donc à faire la guerre, de nombreux intellectuels et artistes se mobilisent. Les très connus Isao Takahata et Hayao Miyazaki du studio Ghibli en sont.

Mais on constate qu’aucun artiste du monde de la musique ne prend position. Et B’z ne fait pas exception. Les musiciens japonais vivent dans une bulle, sûrement prisonniers de contrats où il est stipulé qu’ils doivent la boucler. Ou prisonniers de leur incapacité à s’exprimer vraiment en-dehors de leurs chansonnettes.

Le Japon est à un tournant de son histoire. Il peut devenir une dictature. Son univers du divertissement n’en subira sûrement pas de conséquences graves. On continuera de s’extasier devant Mario, Dragon Ball et leurs successeurs. On pourra même aller s’éclater lors du B’z LIVE-GYM XXXV. On ne remarquera peut-être même pas les missiles que s’échangeront le Japon et la Chine avec les Etats-Unis au milieu. Bref, un avenir radieux nous attend.

Histoire avec un grand H à suivre !