Histoire de l’Art

Mardi, 23 avr 2013 @ 1:00 | réflexion

Ceux qui nous suivent sur Twitter auront remarqué cette petite affaire provoquée par la chanteuse taïwanaise Yufeng Xiao, laquelle dans un de ses récents morceaux a radicalement réutilisé le piano de Mou Ichido Kiss shitakatta de B’z.

Cela donne ça :

Est-il utile de nous rappeler le titre original ? Allez, rien que pour le plaisir !

Il est intéressant de voir Mou Ichido revenir sur le devant de la scène. La chanson date de 1991 et de l’album In The Life. Même si elle ne fut jamais un single ni même une face B, Mou Ichido Kiss shitakata (Je voulais t’embrasser une fois encore) fait partie des grands classiques du répertoire b’zien.

Alors, la chanson taïwanaise comporte-t-elle un plagiat de la chanson de B’z ? Sûrement, d’une certaine manière, si l’on considère que le plagiat est un vol, c’est-à-dire une reproduction à l’identique d’une oeuvre sans l’autorisation de son auteur.
Néanmoins, on s’accordera pour dire que la chanson en elle-même ne ressemble pas à la chanson de B’z. Il s’agit donc bien d’un plagiat tout à fait partiel.

Certains voient peut-être ou je veux en venir. En effet, il semblerait que nombre de fans de B’z aient mal apprécié ce plagiat d’une de leurs chansons culte. N’ayons cependant pas la mémoire trop subjective. On sait combien B’z aime à reprendre des passages d’autres artistes, Tak Matsumoto s’était fait maître de l’emprunt. Nous avons déjà eu l’occasion à plusieurs reprises d’évoquer ce sujet sur B’z no Bise et de développer notre point de vue : Matsumoto ne plagie pas, il emprunte. C’est-à-dire qu’il prend des bouts de musiques, des bouts de chansons, les modifie, se les réapproprie, et les utilise dans ses chansons.
C’est ainsi que Matsumoto indique ses goûts et ses références, fait des clins d’oeil et rend hommage à ses coups de coeur ou à ses maîtres.
Dans le cas de la chanson taïwanaise plus haut, le problème qui se pose tient au fait que la partie empruntée est identique à l’originale. On sait combien B’z est populaire à Taïwan, on se doute que Yufeng Xiao a grandi en écoutant B’z et leur fait un clin d’oeil à son tour. Mais le clin d’oeil est trop évident, trop criant.

Quoi qu’il en soit, ainsi va l’histoire de l’art, qu’il soit graphique, littéraire, musical ou autre. On n’apprend ni ne se forme sans modèles. On évolue rarement en-dehors de tout courant. Toute création est destinée à être reprise, recopiée, imitée, reformulée, renouvelée.
Dans le cas présent, la chanson taïwanaise est une chanson très réussie. Pour ma part, je l’apprécie beaucoup, et plutôt que de crier au scandale, je prends plaisir à entendre Mou Ichido à l’intérieur d’une autre chanson.

Pour finir, on sait que si B’z a d’innombrables admirateurs au Japon, on ne doit pas non plus oublier quer que c’est un groupe très critiqué. Les « ennemis » de B’z se nomment les Anti-B’z. Quels sont leurs raisons ? Premièrement, l’immense succès de B’z les dérange, il est forcément suspect. Deuxièmement, les Anti doivent être des puristes qui ne supportent pas ce qu’ils appellent « pakuri », à savoir le plagiat, et donc ils ne supportent pas que B’z puisse connaître un tel succès alors que ce n’est pour eux qu’un duo de plagieurs.

Evidemment, nous ne sommes pas du tout d’accord avec ces Anti à la pensée négative et qui ne font jamais aucune nuance entre le plagiat, l’hommage, l’emprunt et la réappropriation artistique. Pour eux, dès que deux notes se suivent et se ressemblent entre deux morceaux, alors il y a plagiat !

Puisque cet article était l’occasion de remettre Mou Ichido Kiss shitakatta à l’honneur, cela m’a rappelé qu’il y a quelques années j’avais découvert qu’un Anti accusait B’z d’avoir copié le titre mondialement connu de Ryuichi Sakamoto, Merry Christmas Mr. Lawrence (du film éponyme de Nagisa Oshima avec Sakamoto lui-même, David Bowie et Takeshi Kitano dans son premier rôle au cinéma).
Je vous laisse juger par vous-mêmes, mais selon moi l’accusation de plagiat était ici de l’ordre de l’acharnement…

Trente ans donc après Merry Christmas Mr. Lawrence, une chanson est critiquée, plutôt à raison, pour en copier une autre de 1991, laquelle avait déjà été critiquée, plutôt à tort, pour copier Merry Christmas Mr. Lawrence. Que les critiques soient fondées ou non, les ressemblances et les impressions de ressemblance sont là. Ainsi va l’histoire de l’Art.

 

4 commentaires à “Histoire de l’Art”

  1. Coo dit:

    Je tiens à préciser quelque chose d’erroné dans votre analyse.
    A Taïwan (y vivant je peux vous le valider), b’z n’est pas si connu que ceci. Pas plus que énormément d’artistes japonais. Ce sont plutôt une portion d’auditeurs qui écoutent le japonais. En général, les taïwanais écoutent plutôt du coréens (pour les jeunes filles), les chansons en chinois (Ou en Taïwanais pour les plus anciens) et les chansons commerciales anglaises.

    Le japonais ne fait que suivre, et encore je pense quand même que le coréen reste actuellement derrière les japonais en matière d’écouter, même s’ils les ont dépassés depuis longtemps en consommation.

    En ce qui concerne le japonais, le groupe qui restera le plus populaire est Mr.Children. B’z suit, avec quelques artistes d’Avex comme Hamasaki que tout le temps connaît et enfin AKB48 (très peu apprécié de beaucoup ici, surtout des garçons/hommes).

    Mais il est vrai qu’au niveau des artistes, beaucoup ont déjà écouté B’z, et prennent le duo pour exemple.

    Je comprends peu cependant les fans de B’z, car en ce qui concerne la chanson dite « plagiat », elle est loin cette critique. Malgré un arrangement et un « sample » identique sur certains points, cette chanson est bien différente. On ressent bien le style taïwanais, hérité des traditionnelles chansons en taïwanais. Ces similitudes sont certes avérées, mais je vous rejoins sur le terme « plagiat » injustifié.

    Enfin, je vous invite (si ce n’est pas déjà fait) d’aller écouter deux ou trois autres groupes taïwanais, d’une qualité indiscutable, comme May day (五月天), meilleur groupe taïwanais (leurs quatre derniers albums sont tous des merveilles) ou Sodagreen (蘇打綠), qui dans un style pop/rock très éloigné des habitudes, pourra aussi vous plaire.
    (après, il y a Magic Power, groupe assez récent mais qui ont composé un magnifique troisième album, avec un style électro/rock assumé et d’autres artistes assez intéressants mais qui se révèlent parfois décevant par rapport à certains albums, comme Jay Chou – son dernier album étant raté)

    En tout cas je vous remercie de m’avoir fait découvrir cette artiste Taïwanaise que je vais un peu plus suivre ! Et ré-éentendre du B’z fait toujours du bien !

  2. Coo dit:

    Ah, j’ai oublié, cette chanson est en taïwanais, et non en chinois.
    Je me disais bien que je comprenais difficilement les paroles (et parfois, absolument rien, même si ça m’arrive en chinois aussi, c’était quand même plus choquant dans cette chanson).

    Cela m’impressionne un peu plus car de moins en moins d’artistes chantent en taïwanais, étant un langue plutôt… spéciale. Spéciale dans le sens qu’elle est loin d’être belle comme le chinois ou le japonais.
    Et surtout cette langue fait vieux et désuet.
    Peu arrivent à la rendre attrayant comme dans cette chanson (d’ailleurs, peu être à cause de la magie b’z en arrière fond, c’est bien l’une des seules chansons en taïwanais que j’aime dès la première écoute).

  3. Odon Vallon dit:

    Merci beaucoup, Coo, de ce long commentaire. A l’heure de Twitter et des 140 caractères, cela fait vraiment plaisir de lire des gens qui développent !
    Cela fait aussi plaisir de lire des francophones depuis ce pays dont on ne parle pas assez souvent.

    Merci surtout de préciser la situation à Taïwan où l’on parle des dialectes typiques de l’île.

    En revanche, je n’ai pas saisi si la musique japonaise était plus populaire que la musique coréenne aujourd’hui ?

    Et concernant B’z, peut-on dire que le groupe a connu une heure de gloire et qu’il est moins populaire aujourd’hui ?

    Encore un grand merci pour les noms de groupes taïwanais ! Pour ma part je ne connais à l’heure que Wu Bai (que j’apprécie d’ailleurs énormément).

  4. Coo dit:

    Wu Bai (伍佰) est un chanteur très peu récent (si ce n’est ancien), mais qui reste très populaire même actuellement, comme étant le vrai premier musicien Rock sous Label (puis il est éclatant de vie).

    En ce qui concerne la musique à Taïwan, c’est un cas assez complexe. Les jeunes taïwanais écoutent énormément de chansons occidentales, mais connaissent pour la plupart des chansons chinoises ou taïwanaises (ce qu’ils chantent au KTV, le nom des Karaoké à Taïwan).
    Cependant, en ce qui concerne la musique autre asiatique, le coréen a pris en ampleur phénoménale avec Super Junior (vu qu’ils ont un groupe version mandarin, même s’ils ne chantent pas totalement correctement) et BIG BANG pour les boys band. Mais surtout avec le hit de PSY.
    Cependant le rayon coréen (comme tous les CDs corréens), n’est imposant que par la taille des CD, et n’est pas très diversifié, contrairement au rayon japonais, où je me suis même surpris à découvrir un album (certes importé) de Aya Kamiki.
    Donc c’est pourquoi je pense que le japonais est bien plus écouté que le coréen, car on peut entendre plus de chansons japonaises que coréennes à la radio par exemple.
    En ce qui concerne B’z, je ne peux pas être très précis, car je suis, dans mon entourage, le seul à écouter du japonais, mais j’ai bien l’impression qu’ils ont plus une influence artistique qu’une grande écoute. On les connaît sans pourtant les écouter. Et il est possible de trouver beaucoup d’album, de DVD et quelques singles d’eux dans les rayons, assez bien remplis (surtout de récents CDs). Cependant je ne pense que le B’z a perdu en popularité, mais que la musique japonais a plutôt perdu du terrain qu’elle a donné au chinois/taïwanais et au coréen.

    Enfin, je pense surtout que Mr.Children est vraiment le groupe le plus connu en rock/pop japonais, même si je me suis surpris à entendre MONKEY FUNKY BABYS.

    Je vous retourne le compliment, lire des articles développés et fixant un avis propre et assumé reste bien intéressant, surtout sur un groupe aussi intéressant que B’z. Je ne suis pas un énorme fan de B’z (j’avoue ne pas suporter leurs premiers albums), mais leur peu de popularité même dans la sphère des fans de la chanson japonaise est plutôt un affront à mes yeux. Donc avoir quelques informations sans passer tout de suite à l’anglais, au japonais (j’ai eu la chance d’étudier cette langue au lycée, même si je suis tombé sous le charme du chinois après le lycée) ou au chinois est plutôt reposant pour mon esprit.

    Merci pour mettre régulièrement des News et bonne continuation !

Laisser une réponse.

XHTML: Vous pouvez utiliser ces tags: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>