Archives pour jan 2013

 

B’z et les nouveaux rois du Marock !!

03 jan 2013 in Interview

Une bonne année à tous et à toutes !! Nous allons débuter 2013 en compagnie du groupe marocain Byôki No Otaku que l’on peut écouter depuis peu sur Youtube et qui nous prouve que B’z en particulier et la musique japonaise en général s’écoutent sur tous les continents.

Après Z:RO de Boston, voici donc Byôki No Otaku de Rabat ! On les remercie de tout coeur pour cette interview accordée en toute sympathie.

———–

Q. Nous avons eu le plaisir de vous découvrir récemment grâce à internet. Pouvez-vous nous présenter votre groupe Byôki no Otaku ?

Byôki No Otaku est tout simplement le premier groupe à avoir adopté le JRock au Maroc, et certainement aussi au monde arabe et en Afrique. Composé de 3 membres, Nizart (chant/guitare), Zico (guitare) et Slimane (basse), ce trio rbati, passionné par le Japon et la culture japonaise sous toutes ses formes, est actif depuis Janvier 2009 et propose des concerts d’une durée moyenne de 90 minutes dans plusieurs villes marocaines.

Q. Vous êtes donc un groupe marocain passionné de culture japonaise. Quel est l’intérêt porté à la culture japonaise au Maroc ? Etes-vous des fans isolés ou représentez-vous un vrai public ?

Je (Zico) crois que l’intérêt porté à la culture japonaise ici au Maroc est similaire, jusqu’à un certain degré, à celui suscité en France. Il émane d’une niche, qui tout compte fait représente un public hautement actif. L’intérêt ou le degré d’intérêt à la culture diffère bien évidemment. On trouve ceux qui lient la culture japonaise uniquement aux mangas et aux animés, mais aussi ceux qui transcendent cette limite pour découvrir d’autres aspects qui leur font aimer encore plus ce pays, je parle là d’histoire, de cinéma, de littérature,  de philosophie de vie (marqué par le Bushido), des mœurs et agissements au sein de la société…

Q. La musique japonaise est-elle accessible au Maroc, peut-on y trouver des disques notamment dans les grandes villes ?

La musique en général est difficilement accessible au Maroc, du moins légalement. Ceci commence à changer avec l’implantation de la Fnac et Virgin, mais aucun disque japonais n’y est accessible. Le seul moyen de s’en procurer est d’en importer directement du Japon, ce qui n’est pas facile non plus.

Q. Quand et comment avez-vous découvert B’z ? Etant donné que vous chantez de nombreuses chansons japonaises, est-ce que B’z est un groupe parmi d’autres dans votre passion ou est-ce un groupe bien particulier, voire unique ?

J’ai (Nizart) découvert B’z en surfant sur Internet. J’étais curieux de savoir quel groupe est le roi des ventes au Japon, et j’ai eu ma réponse grâce à Wikipédia. La première chanson que j’ai écoutée était Blowin’, que j’ai ensuite faite écouter aux autres membres qui ont tout de suite accroché. Depuis ce temps (durant 2009), une voire plusieurs chansons de B’z sont systématiquement présentes dans notre set-list, aux côtés d’autres artistes bien évidemment. Mais ce qui rend B’z uniques pour nous, c’est leur grand registre musical basé sur du Hard Rock nettement influencé par le Blues et le Jazz. On adore aussi l’énergie qui se dégage de leur chansons.

(Lire la suite…)