Archives pour juin 2011

 

Allez les Bleues !!

27 juin 2011 in News

equipe-du-japon-2011.jpg

C’est dimanche 26 juin qu’a débuté la Coupe du monde de football en Allemagne où l’engouement est sans précédent pour une compétition féminine. Il faut dire que les Allemandes sont les tenantes du titres deux fois (2003 et 2007) et qu’elles sont 5 fois championnes d’Europes consécutivement depuis 1995. Autant dire qu’elles sont archi favorites !

Cependant, les Franaises, qui ont joué le match d’ouverture face au Nigéria, ont bien débuté avec une victoire 1-0.

http://www.youtube.com/watch?v=LwZovDUx2fI

Aujourd’hui, c’était au tour des Japonaises d’entrer dans la compétition, ce qu’elles ont fait brillamment en s’imposant 2-1 face à la Nouvelle-Zélande. Les Japonaises dont l’équipe est surnommée Nadesico Japan sont en réalité très douées en football, tandis que les Franaises commencent tout juste à percer. On rappelle que l’Olympique Lyonnais a quand même remporté la Ligue des Champions 2011 féminine !

http://www.youtube.com/watch?v=PxknUpb9Nh0

Voilà , c’était sans rapport avec B’z, mais comme ces formidables sportives sont royalement ignorées tant en France qu’au Japon, je voulais leur rendre un petit hommage.

equipe-de-france-2011.jpg

Prochains matchs de la France :

30 juin : France-Canada
5 juillet : France-Allemagne (!!)

Prochains matchs du Japon :

1er juillet : Japon-Mexique
5 juillet : Japon-Angleterre

Deuxième lecture, nouveau sens

15 juin 2011 in réflexion

come-on-avec-bz.PNG

Oui, nous avions dit que nous avions moins le temps d’écrire, et pourtant. La communauté b’zienne est en émoi. Il va sans dire que le nouvel album a provoqué de nombreuses réactions. là où les fans japonais se contentent essentiellement de critiquer la version bonus de l’album, les fans internationaux sont beaucoup plus sévères quant au titre et surtout à la pochette de ce nouvel opus.

Et pourtant. Autant dire que nous avons cogité depuis l’annonce de la sortie de l’album et ce fort sentiment de déception que nous avons ressenti. Néanmoins, une relecture n’est jamais interdite, c’est même souvent un acte nécessaire à la compréhension. Regardons à nouveau.

cmon-bz-nouvel-album.jpg

Soyons honnêtes. Cela nous avait complètement échappé au premier abord, mais la pochette de ce nouvel album représente le drapeau japonais. Cela ne se remarque pas au premier coup d’oeil, c’est même assez subtil en réalité. Il s’agit d’un gros plan sur le point rouge central, mais on distingue toujours le fond blanc. Bien entendu, le titre C’mon prend toute la place et cache le drapeau. Ce qui cache, c’est surtout la connotation publicitaire pour Pepsi que l’on reçoit immédiatement, au premier coup d’oeil justement.

Alors, il n’est pas question pour nous de changer totalement d’avis. Cette pochette est bel et bien une publicité à peine subliminale pour Pepsi, d’autant qu’une énorme campagne est lancée pour un concert « gratuit » organisé par Pepsi le 28 septembre à Shibuya. Ainsi, il sera possible d’obtenir des billets en achetant canettes et bouteilles de Pepsi Nex, il y aura aussi des billets dans un nombre limité d’albums. Pas de doute, cette année, B’z roule pour Pepsi et Pepsi roule pour B’z. Cet aspect demeure décevant.

Pour autant, on l’aura compris, contrairement à ce que nous avions cru au début, il ne s’agit pas de ne voir qu’une grossière manoeuvre publicitaire dans ce nouvel album. Revenons au titre. C’mon nous avait dérangés au départ tant ce raccourci de l’anglais « Come on » nous avait paru familier, facile et en fait sans intérêt. Surtout, il ne s’agit pas d’un thème comme nous en avons l’habitude : MAGIC, ACTION, MONSTER, BIG MACHINE etc. Déçus par ce titre mais forcés de constater que c’est un titre original dans l’univers b’zien. Et s’il n’est pas un thème, qu’est-ce qu’il est ? Come on! ou Allez ! N’est-ce pas une invitation, un encouragement ?

bz-big-machine.jpg

Il faut replacer cette expression, même abrégée, dans son contexte. Certes, Sayonara Kizudarakeno Hibiyo (Adieu jours pleins de blessures) avait un aspect prophétique. La catastrophe du 11 mars n’était pas prévue mais cela a rendu ce single d’autant plus symbolique. Puis il y a eu la très curieuse pochette du single suivant, Don’t Wanna Lie. Elle présentait un drapeau rouge flottant au vent. Il n’y avait sûrement aucun rapport avec le communisme. Mais il fallait peut-être y voir un sentiment. En plus de cette volonté de ne pas mentir affichée par le titre, il y avait peut-être un sentiment d’espoir, une volonté de se regrouper et d’aller de l’avant. Le drapeau, c’est le symbole sous lequel ou derrière lequel les membres d’un groupe ou d’une communauté se rassemblent.

Or, que découvre-t-on sur la pochette de C’mon ? Exactement, le drapeau japonais. Le drapeau rouge de Don’t Wanna Lie, purement symbolique (et qui s’adressait peut-être essentiellement aux fans de B’z), s’est transformé en drapeau national. C’est donc bien la nation japonaise, le Japon lui-même, qui est interpellé par cette pochette. C’mon, ou Come on, allez, on peut dès lors le comprendre comme l’expression japonaise Gambare!, ou Courage ! Le titre de l’album aurait pu être COURAGE, pourquoi pas ? Ou encore GAMBARE! Mais cela aurait certainement été trop simple, trop évident. Ainsi, le titre s’adresse bel et bien aux Japonais dans cette période particulièrement dure de leur histoire contemporaine (et de la nôtre aussi). B’z lance un encourageant C’mon d’apparence légère mais dont le ton est finalement tout aussi solide et sincère qu’un Gambare classique

Derrière son aspect grossièrement publicitaire, C’mon semble dévoiler toute une grille de lecture beaucoup plus subtile qu’il n’y paraît. J’en suis le premier étonné à vrai dire. D’ailleurs, on peut penser que le lien avec Pepsi finira par s’oublier. La typographie du titre nous rappellera alors la typographie de B’z des années 2002-2003, notamment sur les albums GREEN et BIG MACHINE. Une typographie toute en goutte.

bz-green.PNG

Enfin, Homebound, par-delà son aspect « obligatoire » tellement les Japonais aiment les ballades, il ne faudrait pas oublier son sens qui entre dans le contexte décrit plus haut. Homebound, c’est la ligne de train du retour chez soi, du retour à la maison. Réunis sous un drapeau commun, les Japonais peuvent rentrer chez eux, c’est-à-dire se concentrer sur eux-mêmes et leur destin.

Il ne faudra pas voir dans cet article de changement d’avis de la part de fans indéfectibles qui veulent à tout prix défendre le groupe qu’ils aiment, mais bien une réflexion suite à une relecture. Il peut arriver que les choses aient un sens caché ou difficile d’accès. Il se peut que le lecteur manque des clés pour le comprendre. En tout cas, nous aurons l’occasion de reparler de ce nouvel album, C’mon.

A bientôt !

Une demi déception au rendez-vous ?

14 juin 2011 in News

cmon-bz-nouvel-album-27-juillet-2011.PNG

On l’attendait avec impatience. On attend toujours un nouvel album de B’z avec impatience. Surtout après l’exceptionnel single Sayonara Kizudarakeno Hibiyo et sa non moins géniale face B Dawn Runner.

Et le voici, sortie prévue pour le 27 juillet, en espérant qu’aucune nouvelle catastrophe ne le repousse à une date ultérieure.

cmon-bz-nouvel-album-27-juillet.PNG

01. C’mon
02. Sayonara Kizudarakeno Hibiyo
03. Hito Shizuku no Anata
04. Homebound
05. Don’t Wanna Lie
06. DAREKA
07. Boss
08. Too Young
09. Pilgrim
10. The Meister
11. Dead End
12. Mei Mei
13. ultra soul 2011

Mais que découvre-t-on ? C’mon ? C’est le titre de la première chanson. Très bien, mais cela ne peut pas être un titre d’album ! Et qu’est-ce que cette pochette ? Attendez. On apprend que C’mon va servir à la prochaine publicité de Pepsi ? Pourquoi pas ? Cela avait bien fonctionné avec Sayonara Kizudarakeno Hibiyo. Mais, mais pourquoi la pochette de l’album doit-elle ressembler à une publicité à peine subliminale pour la marque concurrente de Coca Cola ?

Ces premiers aspects sont donc une réelle déception. Ces dernières années, les titres d’album glissaient vers une simplicité évidente, mais ils avaient un sens dans l’univers b’zien : GREEN (dans le sens de jeune), MONSTER (dans le sens d’énorme), ACTION, MAGIC… Quant aux pochettes, à part MAGIC, riche en sens cachés mais un peu trop artificielle, B’z nous avait habitués à des chefs-d’oeuvre depuis 1997 et l’album SURVIVE, les deux points d’orgue étant BIG MACHINE (2003) et ACTION (2007). Mais là , que doit-on penser de C’mon ?

La déception suivante provient du titre pourtant culte ultra soul. En effet, on sentait le coup venir, ultra soul 2011 est balancé sur l’album alors que cette chanson n’a sûrement rien en commun avec les 12 autres titres. On nous refait le coup d’OCEAN en 2006 sur l’album MONSTER. La différence, tout de même, et elle est de taille, c’est qu’ultra soul est géniale là où OCEAN est oubliable. Mais est-ce que c’était si compliqué d’insérer ultra soul 2011 en bonus track ?

Ensuite, entre les deux faces B Dawn Runner et Homebound, c’est la deuxième qui a eu la primeur de l’album. Curieux choix quand on pense que Dawn Runner est une petite bombe là où Homebound est une ballade comme B’z sait les faire, de qualité certes mais sans comparaison avec Dawn Runner. Mais les Japonais raffolent de ce genre de ballade et cette année B’z n’en a peut-être pas d’autre de la sorte en réserve, ce qui serait plutôt une bonne chose.

Enfin, curieuse édition DVD qui offre trois clips. Celui de C’mon et ceux des deux singles de l’année. Que faire quand on les a déjà ? Les avoir en double ou se passer du clip de C’mon ? Cette édition s’adresse clairement à tous ceux (nombreux) qui n’ont pas acheté les singles et qui seront sûrement intéressés par cette édition DVD.

Alors, nous faisons un site sur B’z, nous sommes fans, nous aurions pu faire un titre enthousiaste. Mais non, notre premier sentiment, celui qui domine, est un sentiment de déception. Mais récapitulons. Sur les 13 titres de l’album, nous en connaissons déjà quatre : ultra soul 2011, version alternative d’ultra soul (2001), titre génial à considérer comme un bonus, Sayonara Kizudarakeno Hibiyo, meilleur single depuis des années, Don’t Wanna Lie, single fort sympathique (on y reviendra, promis) et Homebound, bonne ballade.

Il reste donc 9 titres à découvrir. Le peu que l’on peut entendre de C’mon, chanson d’ouverture et chanson titre de l’album, laisse augurer le meilleur.

Au final, il y a fort à parier que nous aurons un très bon album, peut-être même un super album, mais on aura encore ce sentiment d’imperfection dû aux compromis commerciaux.

Post-Scriptum : en ce qui nous concerne, nous nous trouvons dans une période extrêmement occupée. Il est possible que nous ne nous manifestions pas durant une certaine période. Mais pas d’inquiétude, nous reviendrons. Des réponses aux commentaires de nos fidèles lecteurs seront, je l’espère, toujours envisageables.

A bientôt !

A l'est rien de nouveau ou la campagne des fans acharnés

01 juin 2011 in News

dont-wanna-lie-1er-juin.PNG

Finalement, le renversement n’aura pas eu lieu. B’z garde sa première place traditionnelle au classement Oricon, et ce en faisant à peine mieux que pour le single précédent. AKB48 se retrouve à la 3ème place après avoir fait un carton historique la semaine passée, pour les raisons que l’on sait.

1er-juin-2011-honneur-sauf-pour-bz.PNG

Et c’est là que nous nous désolons du plan machiavélique mis en place par les hommes en noir de chez B’z… Est-ce pour contrer AKB ? Est-ce tout simplement pour faire de l’argent ? En tout cas la méthode sans scrupules est du même tonneau que celles d’AKB. Jugez-en par vous-même. Dans chaque boîtier de single se trouve donc une carte. A partir de là , deux possibilités :

1) Acheter les deux versions du single, normale et avec DVD, afin de renvoyer les deux cartes. Dans ce cas, on reçoit en échange rien de moins qu’un disque cadeau avec la version ballade de Don’t Wanna Lie !

campagne-dont-wanna-lie.PNG

2) Envoyer l’étiquette de la version CD+DVD pour participer à un tirage au sort. 100 drapeaux de B’z signés des mains de Matsumoto et Inaba sont à gagner. Mais pour cela, il faut renvoyer la carte jusqu’au 5 juin ! Le cachet de la poste fait foi.

campagne-dont-wanna-lie-2.PNG

Et figurez-vous que cette campagne promotionnelle marche ! Aussi incroyable que cela paraisse, les fans adhèrent. Aux dernières nouvelles, Amazon Japan était en rupture de stock du single en version normale. Il sera intéressant d’observer comment le single continue de se vendre cette semaine. Je suis quand même personnellement déçu d’une telle démarche, alors que je venais tout juste de critiquer vertement les méthodes d’AKB… Encore hier, Matsumoto ne disait-il pas : « Je veux être honnête »…

dont-wanna-lie-version-ballade.PNG

Pour ceux qui voudraient participer, voici ce qu’il faudra remplir et l’adresse à laquelle renvoyer la fameuse carte :

Nom
Code postal
Adresse
Sexe
Numéro de téléphone
Adresse de courriel

A :

Vermillion Records
B’z スペシャル特典 係 ou B’z Special Bonus
P.O. Box 185
105-8691
Japon

Connaissant les Japonais, ce serait étonnant qu’ils acceptent des cartes envoyées après le 5 juin, mais nous pouvons toujours essayer, et pourquoi pas glisser dans l’enveloppe un petit mot leur faisant comprendre que B’z a des fans du côté de l’Europe !

tak-matsumoto.PNG